crestron et roger dubois accord

CRESTRON et ROGER DUBOIS signent un accord de partenariat

Stéphane Maujean, Responsable du marché résidentiel en Île de France pour CRESTRON, nous révèle le défi des intégrateurs en domotique d’évoluer vers le « SmartHome ».

Comment ROGER DUBOIS est devenu partenaire CRESTRON ?
Nous avons été contactés par Michel Sapranides lorsqu’il a repris ROGER DUBOIS. Il nous a expliqué son projet de transformer cette entreprise historique d’électricité en une société ouverte sur les nouvelles technologies pour les projets haut de gamme.
De longues discussions ont eu lieu sur l’organisation et particulièrement sur les conditions pour devenir partenaire CRESTRON. Nous imposons certaines compétences, de l’ingénierie commerciale (comprendre un système « SmartHome », sa conception et son fonctionnement) et de la technique. Je précise « SmartHome » car pour nous la notion de domotique est galvaudée. Nombreux sont ceux qui aujourd’hui se disent domoticiens sans en comprendre la vision globale et l’environnement.
Nous avons donc rencontré ROGER DUBOIS et notamment les personnes qui ont les compétences recherchées. Elles sont du métier et savent concevoir un projet. Mais pour proposer du CRESTRON, il faut être certifié après avoir réussi un cycle de formations strict. L’examen est réel, il en va de l’image de la marque. Ainsi, ROGER DUBOIS termine son cycle de formation (techniques commerciales, techniques d’installation et programmation) et deux techniciens seront aptes à préconiser et installer nos systèmes de façon autonome.

Pourquoi soutenir le projet ROGER DUBOIS ?
Il existe beaucoup de programmeurs indépendant CRESTRON car nombreuses sont les entreprises d’installations électriques qui sous-traitent cette partie.
Nous sommes aussi souvent sollicités par des personnes qui souhaitent vendre des solutions CRESTRON en domotique haut de gamme. Il s’agit de structures jeunes ou qui pensent pénétrer facilement ce milieu après un premier projet.
ROGER DUBOIS arrive lui avec une grande part de l’ensemble des compétences déjà acquises. Mais c’est le projet de Michel Sapranides qui nous a séduit. ROGER DUBOIS est différent, c’est une entreprise bien installée qui s’appuie sur une histoire et des compétences pour monter en gamme et s’ouvrir davantage sur un marché.
ROGER DUBOIS, déjà présent dans l’électricité de résidences et d’hôtels de standing, se donne vraiment les moyens d’être opérationnel sur les nouvelles technologies et notamment le « SmartHome ». Encore une fois, nous avons rencontré son équipe et avons pu juger de la qualité des hommes et pas seulement celle du dirigeant. Il s’agit de personnes avec une longue ancienneté et surtout ouvertes sur les technologies d’avenir.
Ce partenariat est pour CRESTRON la possibilité de faire grandir le marché du « SmartHome ». En choisissant ROGER DUBOIS, nous ne soutenons pas un concurrent de plus aux structures existantes sur Paris mais, bien au contraire, un nouvel acteur dynamique qui va contribuer à développer ce marché de façon qualitative. Le nombre d’appartements, de résidences et d’hôtels haut de gamme sur Paris est énorme et peu sont suffisamment équipés en « SmartHome ». En aucun cas, le marché ne doit être dégradé en cassant les prix et en faisant des réalisations perfectibles. CRESTRON soutient les nouveaux entrepreneurs quand ils ont une logique constructive et intelligente. Nous ne validons qu’environ 7% des demandes pour devenir intégrateur CRESTRON car nous voulons des installations parfaites.

Comment évolue CRESTRON ?
Parlons du prix. Ce que les intégrateurs ont connu il y a 5 ans n’existe plus. Aujourd’hui, une installation CRESTRON est seulement 5 à 10% plus cher qu’en KNX pour bien plus de capacités. C’est le résultat de notre croissance avec des volumes beaucoup plus importants.
Pour le même prix qu’une solution de gestion d’éclairage, nous proposons aujourd’hui un système qui comprend aussi l’alarme, le multiroom audio/vidéo et la gestion des énergies.

Nous comprenons mieux la position de leader incontesté que CRESTRON s’est forgé sur le marché du « SmartHome », notamment grâce à son exigence dans le choix de ses partenaires.



RELATED POSTS


LEAVE A COMMENT