bandeau-intérieur-mavrommatis

« LE MAVROMMATIS » ET L’ELEGANCE DE LA MEDITERANNEE

La référence de la gastronomie hellénique a confié la décoration de son nouvel écrin parisien à l’architecte Régis Botta, et à ROGER DUBOIS.

À Paris, les saveurs et les parfums de la Méditerranée ont un prestigieux ambassadeur, le restaurant « Le Mavrommatis », dont la cuisine gastronomique authentique et raffinée vient d’être récompensée par une étoile au guide Michelin. Une consécration qui s’accompagne d’un changement de décor pour le plus bel établissement de la Maison Mavrommatis, une entreprise familiale lancée par trois frères, en 1981, et qui compte aujourd’hui quatre restaurants parisiens, neuf boutiques traiteurs à Paris, Nice et Marseille, et un restaurant sur l’île de Chypre.

« L’établissement avait connu quelques aménagements depuis sa création en 1993, explique Andréas Mavrommatis. Mais là, il s’agit d’un grand changement. Notre objectif était d’en faire un lieu chic qui suggère la Grèce et la Méditerranée, mais sans les clichés. Faire épuré et à la fois sophistiqué. Notre nouveau cadre représente la Grèce telle que nous-mêmes la vivons. Tout se fait par suggestions et tout est dans la douceur, pour que nos hôtes se sentent bien. »

ROGER DUBOIS réalise tout le lot électrique dont la mise en lumière et la sonorisation, avec les conseils de Michel Sapranides, son gérant, appréciées par Andréas Mavrommatis : « Ce sont avant tout ses compétences et ses qualités humaines qui le distingue. Il a une bonne réputation à Paris. On le connaît depuis quelque temps. C’est Michel qui m’a proposé de travailler avec l’architecte Régis Botta, qu’il connaissait déjà. Après un rendez-vous puis quelques propositions, ça s’est fait… »

c8bbb970-7fc9-4c01-beaf-090646023892

Début juillet 2018, le restaurant gastronomique ferme donc ses portes pour une grande rénovation, qui durera près de cinq mois. L’architecte Régis Botta confie ses intentions : « Pour traduire l’esprit de la Grèce et de la Méditerranée, le restaurant est creusé dans un sculptural espace voûté, ponctué d’arches et percé de niches. L’ensemble est tout en rondeurs et volutes. Tous les matériaux sont comme lavés par la mer, le sel et le soleil. Au sol, un grand dallage de marbre sablé. Aux murs, des paravents en noyer brut, percés de motifs typiques marquetés. Derrière l’un d’eux, les marqueteries laissent deviner la cuisine. »

Les salons privés et le bar de l’étage sont accessibles par un grand escalier en noyer, qui s’insère dans une cage d’escalier aux facettes de bois et miroirs. Le fauteuil lui-même a été créé pour le restaurant, raconte l’architecte. Ce fauteuil s’inspire du végétal méditerranéen, il est constitué de trois grands pétales de cuir bronze, posés sur les piètements sculptés en bois et laiton brossé.

e1a2618e-041d-478c-86cf-9d81578a3818

« Roger Dubois a fait l’éclairage et toute la partie électricité, en salle et en cuisine. La sonorisation, aussi. C’est fantastique, tout est caché », apprécie Andréas Mavrommatis. « Pour la mise en lumière du restaurant, confirme l’architecte, de grandes percées lumineuses sont créées à travers les murs et les voûtes. La lumière y est filtrée par de grands panneaux de verre texturés, qui évoquent au fil de la journée la mer, le ciel et le coucher de soleil flamboyant. »

Pour la sonorisation, ROGER DUBOIS a retenu une solution de l’architecte sonore français Vismes, qui se fond avec discrétion dans les intérieurs et les espaces les plus raffinés.

Les mots sont unanimes. Ce projet est une très belle réussite architecturale.

« Quel bonheur ce fut que de travailler avec quelqu’un d’aussi sympathique et précis que Régis Botta. La réalisation correspond exactement à ce qui avait été prévu sur les plans. Tous les artisans du projet étaient exceptionnels. C’est un plaisir d’avoir été retenu d’autant que nous avons été libres sur les choix techniques. Comme nous travaillons régulièrement avec Vismes (sonorisation) et Ozone (éclairage), le travail s’est naturellement bien déroulé », explique Gérard Hug Directeur de ROGER DUBOIS.

Tous les produits d’éclairage et de sonorisation sont intégrés. Chaque éclairage est un prototype créé pour le lieu avec des scénarii pour les ambiances différentes selon les moments de la journée.

4e2c3631-12b0-4b6b-91f1-6739e4b7ce1a

L’éclairage est très technique pour simuler les heures de la journée. « Ce n’était pas un chantier facile car, comme toute rénovation, beaucoup de parties étaient cachées et donc avec des surprises. Nous avons dû nous adapter aux contraintes du bâti pour arriver à un aussi beau résultat. Le client est ravi, c’est le principal », exprime Cédric, Chargé d’affaires chez ROGER DUBOIS.

Les tables sont à présent dressées pour accueillir les clients. « Nous avons fait quelques tests pour la cuisine et le service, parce que tout est nouveau : la cuisine était au sous-sol, elle est maintenant au rez-de-chaussée. Il faut que toutes les équipes retrouvent leurs marques », explique Andréas Mavrommatis.

Le restaurateur étoilé se dit satisfait : « Les résultats sont conformes à ce que j’ai vu au départ en 3D. J’ai félicité Régis et Michel. Leurs équipes sont formidables. Ils sont professionnels et surtout compétents, et ils travaillent toujours avec le sourire, même si nous avons changé beaucoup de choses. Tout fonctionne, c’était une belle réalisation. »

L’équipe de ROGER DUBOIS est particulièrement fière d’avoir participé à la réussite de ce beau projet, qui souligne avec élégance l’identité culinaire, la douceur estivale et aussi la générosité de la famille Mavrommatis.

09861637-8406-4db9-98b7-f51789a6dc91