bandeau-86champs

Roger Dubois aux Champs-Élysées

Le « 86Champs » est un concept store de prestige réalisé en un temps record. Il a ouvert ses portes en fin d’année, sous l’impulsion du groupe de cosmétiques provençal L’Occitane et du pâtissier Pierre Hermé. L’architecte d’intérieur Laura Gonzalez a donné une âme au projet et son partenaire Roger Dubois offert toute son énergie.

Une bulle de bien-être et de gourmandise sur la plus belle avenue du monde. Au 86 de l’avenue des Champs-Élysées, la boutique « 86Champs » est un concept store unique, né de la passion de deux maisons qui expriment le savoir-faire traditionnel et la créativité à la française : le spécialiste des cosmétiques L’Occitane en Provence et le pâtissier Pierre Hermé. Avec la complicité de l’architecte d’intérieur Laura Gonzalez, le « 86Champs » mélange les univers des deux maîtres-artisans et associe les époques, les matériaux et les motifs dans « un temple de douceur, de chaleur et de lumière ». Au centre, un imposant bar à macarons baigné de lumière accueille les gourmands dans un espace de 1 000 m2. Tout autour, les visiteurs ont également libre accès aux pâtisseries, mais aussi aux parfums et cosmétiques. ROGER DUBOIS a participé à la création de ce prestigieux espace, réalisé en un temps record.

« Nous avions déjà travaillé pour Laura et c’est en mai dernier qu’elle nous a contacté pour ce nouveau projet. Tout est allé très vite. Elle nous a alors montré une vidéo du concept, totalement réaliste, c’est bluffant avec le recul », nous confie Gérard Hug, directeur de ROGER DUBOIS. « Nous avons remis notre proposition en juillet et débuté les travaux en août. Nous avions tous un sacré défi à relever pour réaliser les travaux en quatre mois, avant l’ouverture le 8 décembre ».

« L’organisation, la coordination, l’expérience, la précision et l’énergie déployées sont déterminantes pour réussir un tel projet de qualité en un temps si court. Heureusement Laura et son pilote de chantier, solides, maîtrisent leur sujet » avoue Gérard.

ROGER DUBOIS était en charge des lots courants forts et courants faibles. « Notre périmètre comprenait notamment l’éclairage, la sonorisation, les réseaux informatiques, avec la partie commerciale visible mais aussi les zones au sous-sol comme la cuisine, les vestiaires, les sanitaires ou le bureau ».

« Nous avions en quelque sorte carte blanche. Pour la gestion de l’éclairage, nous avons retenu la technologie Lutron. Idem pour la solution des orfèvres du son Vismes que nous avons choisi de gérer en Crestron », précise Gérard. La gestion de l’éclairage Lutron a son importance et tient compte des différentes périodes de la journée. ROGER DUBOIS a créé des scénarii pour faciliter l’utilisation. Une tablette donne accès à des options préréglées, comme plus doux côté bar et plus accentué côté pâtisserie, avec la prise en compte de l’ouverture ou non de l’espace restaurant.

La partie réseau informatique est importante pour toute la communication. L’installation comporte aussi une partie sûreté avec le contrôle d’accès et des caméras. Quant à la détection incendie, elle est rattachée à celle du centre commercial.

Ce lieu d’exception mêle ambiance raffinée et technologie. Pourtant, le visiteur n’en saura rien, la technique n’est jamais aussi convaincante que lorsqu’elle sait se faire oublier. ROGER DUBOIS a su relever le défi. Seule compte ici l’expérience gustative et sensorielle des gourmets.

Heureux d’avoir obtenu la confiance de la talentueuse Laura Gonzalez et de son équipe de Pravda Architekt. Nous souhaitons aussi beaucoup de réussite à ce concept imaginé par les entrepreneurs de l’Occitane et Pierre Hermé !

86CHAMPS_PORTRAITS_Laura-Gonzalez

Ce qu’en pense Laura Gonzalez

Vous semblez mettre en avant l’artisanat. Pourquoi ?
L’artisanat est toujours très important pour moi, et d’autant plus dans ce projet. Il s’agit de la rencontre de deux univers (Pierre Hermé et L’Occitane en Provence), qui mettent tous deux en avant l’idée de savoir-faire. J’ai voulu retranscrire cette authenticité dans l’architecture du lieu, en mariant les matières et les savoir-faire des artisans. 

Quels étaient les moteurs émotionnels que vous vouliez faire ?
J’ai souhaité créer une pause au milieu des Champs-Elysées : un lieu raffiné et élégant où les matériaux comme les objets, les odeurs et les goûts expriment l’osmose parfaite entre Pierre Hermé et l’Occitane.

En quoi l’éclairage joue un rôle dans cette émotion ?
L’éclairage tient ici un rôle primordial. Il donne au lieu toute sa poésie, et notamment par la présence de cet incroyable lustre composé de mille ballons en verre soufflé. 

Est-ce que l’automatisation des fonctions était une demande express ou est-ce Roger Dubois qui l’a conseillé ?
Toujours dans cette volonté de créer un univers qui évolue tout au long de la journée, l’automatisation a permis un véritable contrôle de la lumière notamment. Cela était d’autant plus important ici que l’on mêle du retail et de la restauration. 

Quelle fut la relation avec Roger Dubois ?
Nous avons formé avec Roger Dubois une véritable équipe. Ils ont su répondre à toutes nos demandes et ont fait preuve d’un réel savoir-faire. D’autant plus que le temps de chantier a été très court !

En quoi ils ont su transcrire vos pensées ?
Ils ont de suite compris notre univers et nos envies, en apportant toujours des réponses techniques pertinentes. 

86champs-5



RELATED POSTS