vismes

Vismes, un son excellent en toute discrétion.

Vismes sonorise les lieux d’exception sans exubérance ni ostentation et propose des produits miniatures qui s’adaptent à toutes les pièces.
Propos recueillis auprès de Laure Kanparian.

Roger Dubois – D’où vous vient votre savoir-faire ?
Laure Kanparian
Eden de Vismes,  fondateur associé, est ingénieur en électronique et a travaillé plusieurs années au CNRS en électronique de pointe dans le secteur du spatial. Passionné d’audio depuis son enfance et après avoir travaillé chez un fabricant français d’enceintes, il applique son savoir en créant en 2009 la société Vismes. Cette compétence permet de fabriquer l’électronique des enceintes amplifiées car pour avoir un son de qualité dans des espaces contraints et réduits, il est impératif de faire des enceintes actives. Comme dans les studios d’enregistrement, chaque haut-parleur a sa propre amplification et un Digital Signal Processor DSP qui permet de parfaitement corriger chaque haut-parleur. Le DSP est un processeur spécialisé dans le traitement numérique du signal. Ce mode de fonctionnement est très efficace pour traiter des signaux numériques (filtrage, compression, extraction…). Chez Vismes, toute l’électronique est développée en interne.
Pour ma part, je faisais du conseil en communication et marketing et nous nous sommes rendu compte qu’il y avait un marché pour une PME concevant des produits d’intégration capable de s’adapter et de travailler en mode projet.
Pour cela, il fallait entrer dans le marché de niche qu’est le luxe et travailler avec les architectes en proposant des produits techniques à forte valeur ajoutée. Nous réfléchissons en amont avec les architectes et les intégrateurs audiovidéo sur les solutions à installer.

Roger Dubois – En quoi vos produits se distinguent ?
Laure Kanparian –
Nous fabriquons les enceintes les plus compactes du marché pour s‘intégrer dans tous les types d’agencements, ce qui permet par exemple aux architectes de concevoir des meubles sans contraintes. Certaines de nos enceintes s’intègrent en extérieur (IP65), y compris dans des murs végétaux, ce qui permet de conserver une continuité esthétique.
Mais c’est avant tout de travailler en mode projet qui nous distingue d’un industriel classique. Nos produits ne se vendent pas en palette et ne sont pas distribués en nombre. Cela nécessite une étude en amont et pour des projets très spécifiques, un paramétrage et des réglages à faire sur site une fois l’installation faite. Chaque pièce a des problématiques différentes. Par exemple, nous avons développé des enceintes miniatures qui s’intègrent dans des joints creux, des corniches ou dans l’agencement. Nous adaptons nos produits aux spécificités de la pièce que ce soit pour le résidentiel ou l’hôtellerie. Notre expérience nous permet maintenant de proposer des solutions transposables.
Les architectes de résidences de luxes dessinent le mobilier et intègrent l’audio dans la conception des meubles et prévoient les fentes. Nous dimensionnons la technique et les architectes nous intègrent dans leurs dessins.
De même, nous réalisons des salles de cinéma privées. Pas des copier-coller de salles de cinéma avec des fauteuils rouges et des enceintes visibles, mais bel et bien une pièce de cinéma esthétique conviviale traitée par l’architecte, comme les autres pièces.

Roger Dubois – Parlez-nous de votre partenariat avec Kreon ?
Laure Kanparian –
Nous avons travaillé dès le début avec Kreon France, prestigieuse marque d’éclairage architectural.
Depuis, la maison mère en Belgique propose dans son catalogue des produits audio qui s’intègrent parfaitement à ses systèmes d’éclairage.

Roger Dubois – Quels sont vos références types ?
Laure Kanparian –
Nous sommes capables de répondre à toutes les demandes.
Par exemple, nous avons conçu un cinéma d’extérieur avec l’architecte Gérard Faivre dans les Alpilles. Nous avons également travaillé en sur-mesure pour la boutique Mauboussin rue de la Paix en concevant des enceintes pour les cabochons du plafond. En France, nous avons équipé le restaurant étoilé, de Cyril Lignac et à Londres, le Sketch.
En créant son électronique, Vismes se distingue de la concurrence en proposant des produits haut de gamme qui restent accessibles. Les meilleurs architectes les connaissent et leur confient la sonorisation de pièces d’exception. Ensuite, le bouche à oreille fait son œuvre et propage cette image de qualité à la française.

Sonorisation par fente : projet quai de Gesvres à Paris, architecte Olivia Stiegler

Sonorisation par fente : projet quai de Gesvres à Paris, architecte Olivia Stiegler

Cinéma d'extérieur = projet Maussane les Alpilles, architecte Gérard Faivre

Cinéma d’extérieur = projet Maussane les Alpilles, architecte Gérard Faivre



RELATED POSTS


LEAVE A COMMENT